N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus

  +41 (0)22 552 05 02   Rue de la Terrassière 31 CH – 1207 Genève

Comment faire des économies sur sa déclaration d’impôt ? – Tous nos conseils

optimisez-votre-declaration-fiscale-annuelle-grace-a-nos-conseils-avises

Déclarer ses impôts se révèle être un processus compliqué, surtout si vous essayez de le faire sans l’aide d’un conseiller fiscal professionnel. De plus, le système fiscal en Suisse est plein de complexité, chacun des 26 cantons ayant ses propres lois fiscales et des obligations fiscales différentes sur le revenu, la fortune, la succession et les bénéfices.  

Au terme de ce processus, il est tout naturel que vous vous posiez les questions telles que :

  • Ai-je bien rempli ma déclaration de revenus ?
  • En ai-je fait assez pour optimiser mes obligations fiscales ?
  • Qu’est-ce que j’aurais pu faire de plus pour économiser des impôts ?

Réaliser des économies d’impôts vous permet de vous constituer une épargne en vue d’une retraite sûre et confortable. Faire appel à un professionnel vous aidera à optimiser votre déclaration de revenus pour l’année en cours et à économiser des impôts. 

Toutefois, si vous souhaitez remplir votre déclaration de revenus sans l’aide d’un conseiller fiscal, tout en économisant des impôts, lisez cet article. Notre équipe de conseillers fiscaux expérimentés partage avec vous des conseils importants sur la planification fiscale compte tenu des lois fiscales suisses.

En Suisse, la fiscalité se fait à 3 niveaux : fédéral, cantonal et communal, offrant diverses possibilités d’économies d’impôts. Les réglementations fiscales diffèrent d’un canton à l’autre. Le montant de vos impôts dépend de plusieurs facteurs tels que

  • votre revenu
  • votre patrimoine
  • votre prévoyance 
  • si vous êtes locataire ou propriétaire
  • votre état civil
  • votre lieu de résidence
  • le nombre d’enfants que vous avez

Dans cette optique, nous déterminons les dépenses qui peuvent être déduites du revenu imposable et la manière dont vous pouvez constituer votre épargne avec un impact fiscal minimal.

Frais déductibles dans le cadre de la prévoyance et de l’assurance

Cotisations au pilier 3a

Pour réduire votre charge fiscale, l’assurance privée ou le pilier 3a est la solution idéale. Nous savons déjà que, sous le régime de l’impôt sur le revenu suisse, tout ce que vous gagnez est imposable. Cependant, une grande majorité des personnes ne savent pas que les cotisations du pilier 3a peuvent être entièrement déduites des impôts. En versant la franchise maximale sur un 3e pilier (6883 CHF actuellement), vous pouvez réduire considérablement votre charge fiscale (jusqu’à 3000 CHF par an). Si vous disposez d’une assurance privée accidents ou d’une assurance vie, vous pouvez également selon le canton de domicile déduire les primes correspondantes des impôts. 

Rachat dans le 2e pilier ou la caisse de pension ou la prévoyance professionnelle (LPP)

Les rachats ou les versements complémentaires dans votre caisse de pension (CP) professionnelle peuvent également être déduits du revenu imposable. Les rachats facultatifs dans le 2e pilier sont utiles si vous avez des lacunes de prévoyance. Dans ce cas, comme vous ne recevrez pas les montants maximaux une fois l’âge de la retraite atteint, vous pouvez racheter des années et les verser sur le 2e pilier. Un autre avantage à cela est la possibilité de bénéficier d’un taux d’imposition allégé lors du retrait en capital

Bon à savoir : En principe, l’administration fiscale additionne le montant des retraits (de vos avoirs CP, du libre passage et du pilier 3a) effectués la même année, y compris ceux effectués par le conjoint, pour déterminer l’impôt à payer. Par conséquent, pour limiter l’augmentation de l’impôt, nous vous conseillons de répartir vos retraits sur plusieurs années plutôt que de les effectuer en une seule fois, dans les limites fixées par la loi. 

Cotisations AVS ou le 1er pilier

En cas de lacunes dans les cotisations AVS (assurance-vieillesse et survivants), celles-ci peuvent être payées dans les cinq ans et sont également déduites des impôts. 

Économies fiscales à la retraite

Vous pouvez économiser des impôts à la retraite également, mais le principe de l’optimisation fiscale s’applique différemment. Pour économiser sur vos impôts, il faut d’abord décider de la manière dont vous souhaitez obtenir de votre caisse de pension le versement de votre avoir de retraite : sous forme de capital ou de rente. Le versement en capital avec une consommation annuelle planifiée est plus favorable sur le plan fiscal. La rente versée par la caisse de pension est imposée comme un revenu dans son intégralité. Les versements en capital, en revanche, ne sont imposés qu’une seule fois, séparément des autres revenus et à un taux d’imposition plus faible. 

Certains cantons octroient un régime fiscal avantageux à d’autres alternatives à la rente de la prévoyance professionnelle.

Il est toujours préférable de consulter vos états financiers de votre régime de LPP avec un conseiller financier chevronné. Impact FE vous prodigue de précieux conseils sur la prévoyance professionnelle. Lisez notre dernier article sur ce sujet.

Économies d’impôts pour les propriétaires fonciers

Si vous êtes propriétaire d’une maison ou d’un appartement, vous pouvez déduire les coûts liés à l’entretien du logement de vos impôts.

Les frais de rénovation sont déductibles soit sous la forme d’une somme forfaitaire fixée en fonction de l’âge du bâtiment (entre 10 et 20% de la valeur locative pour la Confédération et la plupart des cantons) soit sous la forme de frais réels encourus. Si les travaux de rénovation visent à maintenir la valeur du logement ou à économiser de l’énergie ou à protéger l’environnement, ils sont entièrement déductibles d’impôts. Certains cantons sont par ailleurs plus accommodants que d’autres sur l’acceptation de certains frais particuliers comme l’entretien du jardin.

Dans le cas d’une hypothèque, son montant est déduit de la fortune. Ce qui est également intéressant, c’est que les intérêts hypothécaires peuvent en outre être déduits du revenu imposable. Il convient donc de réfléchir au remboursement de votre dette hypothécaire, car cela ne ferait qu’augmenter votre charge fiscale. Il est par contre important que la valeur de la dette soit adaptée au niveau de revenu une fois la retraite atteinte. En cas d’amortissement de la dette hypothécaire demandé par le créancier, un amortissement indirect ou un remboursement via le 3e pilier est à privilégier. Cela vous permettra de maintenir un équilibre constant entre la dette hypothécaire et le montant des intérêts hypothécaires déductibles du revenu imposable. Pour les propriétaires d’un appartement, vous pouvez généralement déduire des impôts les montants versés au fonds de rénovation.

Pour ceux qui envisagent de vendre leur bien immobilier, l’impôt sur l’éventuelle plus-value variera en fonction de la durée de détention. Il peut parfois être judicieux d’attendre une année pour bénéficier d’une tranche d’imposition plus faible. Pour les personnes qui réinvestissent le gain dans un nouveau logement principal, un report d’impôt peut être demandé.  

Quant aux propriétaires d’un appartement ou d’une résidence secondaire, les frais d’entretien qu’ils supportent sont déductibles. Si vous louez votre logement, tous les frais engagés sont déductibles dans la mesure où ils sont liés à l’acquisition du revenu locatif. 

Frais professionnels déductibles

En Suisse, il y a de nombreuses dépenses professionnelles qui peuvent être déduites des impôts tels que 

  • les frais de déplacement entre le domicile et le travail (jusqu’à CHF 3000 par an quel que soit le mode de transport)
  • les repas à l’extérieur (jusqu’à CHF 3200 par an)
  • la cantine ou les contributions par l’employeur (jusqu’à CHF 1600 par an)
  • les autres frais professionnels
  • les coûts de développement et de formation

Pour en profiter il est important que vous conserviez bien vos reçus en particulier pour les montants importants, et que vous les joigniez à votre déclaration d’impôts.

Économies d’impôts dans le cadre des relations familiales 

Déductions pour enfants

La loi fiscale suisse prévoit la déduction d’un certain montant de vos revenus pour subvenir aux besoins de vos enfants mineurs. De plus, pour les enfants de plus de 18 ans, vous pouvez quand même bénéficier de rabais d’impôt s’ils sont encore en formation. Les frais de garde d’enfants par la famille ou la crèche sont également dans certaines limites déductibles des impôts.

Imposition des couples mariés

Les couples mariés ou les partenaires enregistrés ayant deux salaires paient souvent plus d’impôts. Pour les couples ayant des revenus élevés plus ou moins équivalents, la « pénalité de mariage » s’applique : les deux salaires sont additionnés pour le calcul de l’impôt. Le couple subit donc une augmentation d’impôt plus importante que s’il était imposé séparément. La bonne nouvelle, c’est que la Confédération prévoit une déduction sociale sur le revenu de CHF 2’600 pour les couples mariés, les partenaires enregistrés et les familles monoparentales.

Planification de la succession

Une autre façon de limiter votre progression fiscale est de faire de votre vivant des donations à vos enfants qui bénéficient généralement de taux d’imposition plus faibles. Ceci permet aussi, selon les cantons, de limiter l’impôt successoral s’il est prévu en ligne directe comme par exemple dans le canton de Vaud.. Dans certains cantons, il existe une limite au montant des dons aux enfants qui sont exonérés d’impôts (CHF 50’000). Comme pour le retrait de la pension, il est recommandé, dans ces conditions, de procéder à des donations échelonnées durant la vie.

Autres moyens de réduire votre charge fiscale

Dons : les donations faites à des organisations caritatives

Frais de maladie ou de santé : les dépenses payées par le patient lui-même, dépassant un certain pourcentage du revenu

En conclusion

Comme nous l’avons vu, il existe de nombreuses façons d’optimiser votre charge fiscale: 

  • en effectuant des rachats dans votre caisse de pension. Ce faisant, vous réallouez une partie de votre épargne des actifs exonérés fiscalement, 
  • en contribuant au 3e pilier et 
  • en vous concentrant principalement sur les modalités de versement de vos prestations de vieillesse, les biens immobiliers ou les donations

En suivant ces conseils, il est donc possible d’avoir un impact significatif sur votre facture fiscale. Il suffit d’une planification financière minutieuse pour en avoir une bonne vision.

Si vous avez des doutes et ne savez pas comment profiter des déductions fiscales et limiter votre progression fiscale, il serait judicieux de travailler avec un conseiller financier expérimenté comme Impact FE.

Nous effectuerons une analyse globale de votre situation financière et de vos projets pour orienter votre planification financière d’une manière fiscalement avantageuse afin que vous puissiez profiter de votre épargne et prendre votre retraite en toute sérénité.

Contactez-nous dès maintenant !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous contacter

N’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe pour nous expliquer votre projet et découvrir nos services.

Copyright: © [2023] Impact Financial Engineering. All Rights Reserved.